J'avais repéré cette recette dans le dernier numéro de Patisseries & compagnie, pour une fois ça ne me semblait pas hors de portée.

 

J'avais à peu prde hautès tout ce qu'il fallait pour la réaliser. Sauf un moule au bon diamétre (18 cm) et un moule à charlotte. Je l'ai donc faite avec 2 moules à mousse de 12 cm de diamètre, superposés et tapissés de rhodoïd. Plus de chocolat à 60% non plus, j'ai fait une mélange de pistoles à 50% et 70%.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



                  Pour la mousse café-chocolat :  

    

- 100 gr de beurre doux

- 200 gr de blancs d'oeufs (environ 6)

- 50 gr de jaunes d'oeufsmousse

- 220 gr de chocolat noir à 60%

- 65 gr de sucre (j'ai fait moitié sucre semoule moitié fructose)

- 1 cc de café soluble ou de l'extrait de café liquide

Faire fondre le chocolat et le beurre. Monter les blancs en neige avec le sucre et le café. Quand les blancs sont bien montés, ajouter les jaunes et mélanger délicatement. Ajouter 2CS de ce mélange dans le chocolat fondu, bien mélanger puis incorporer le reste. Vérifier l'équilibre café/chocolat. J'ai préféré rajouter de l'extrait de café à ce moment là car le chocolat était vraiment dominant. Bien mélanger et garder au frais.

Pour le biscuit :

- 20gr de beurre semoulebiscuits

- 20 gr de sucre glace

- 75 gr de farine

- 6 oeufs entiers

- 150 gr de sucr

Préchauffer le four à 180°C  (pour le mien c'était trop fort, la pâte a un peu brûlé, 170°C auraient suffi avec peut-être 10 mn de plus de cuisson qu'il faudra bien surveiller).Faire fondre le beurre. Dans un bol ou une cuve du robot fouetter les oeufs avec les sucres jusqu'à ce que le mélange double de volume.Verser 2 cs de ce mélange dans le beurre fondu et bien mélanger. Ajouter la farine au mélange oeufs/sucre et mélanger délicatement. Puis rajouter le beurre foncdu. Verser la pâte dans un cercle haut et faire cuire 25/30 mn en surveullant . Une fois démoulé, couper le biscuit en 3 pour obtenir 3 disques (j'ai préféré assurer en réalisant 2 cercles et j'ai eu raison car les gateaux se sont écroulés à la cuisson, je les ai coupés en 2 j'ai gardé les 3 plus beaux disques et rempli les trous avec le 4ème).

Pour les noix de pécan caramélisées (une tuerie !) :

-115 gr de noix de pécan

- 60 gr de sucrepécan

- 3 cl d'eau

- 1 pincée de fleur de sel

- 2 cl de sirop d'érable

Préchauffer le four à 150°. Torréfier les noix de pécan pendant 12 mn. Verser le sucre et l'eau dans une casserole. Quand le mélange bout, ajouter les noix et la fleur de sel et mélanger constamment jusqu'à ce que les noix de pécan blanchissent légèrement. Hors du feu ajouter le sirop d'érable, mélanger, verser les noix sur une plaque couverte de papier cuisson et enfourner pour 20 mn à 100°C.

Pour la chantilly :

25 cl de crème liquide

100 gr de marscapone

5 cl de sirop d'érable

Verser la crème liquide, le sirop d'érable et le marscapone dans un bol ou dans la cuve d'un robot. Monter au fouet puis verser dans une poche à douille munie d'une douille au choix et réserver au frais.

Pour le dressage :

Des biscuits à la cuillère pour la décoration.

Disposer un disque de biscuit au fond d'un moule (à charlotte normalement). Déposer une couche de mousse chocolat/café. répéter l'opération 2 fois et garder au frais pendant au moins 3 heures.

Démouler la charlotte, la recouvrir de chantilly (y compris sur tout le tour, ce que je n'ai pas fait) et disposer des biscuits à la cuillère tout autour. Saupouder des noix de pécan caramélisées et régalez-vous.

Il fallait bien 1 bonne heure de VTT ce matin pour espérer perdre une partie des calories engrangées hier soir avec une part de cette redoutable charlotte. Le problème, c'est qu'il en reste encore pour aujourd'hui..

 

part 2